Note : les frais de port sont compris pour les éditions Caraktères et Overlord press pour la France métropolitaine.


Des Tigres dans la boue

Des Tigres dans la boue est un ouvrage essentiel que tout passionné d’histoire militaire ou spécialiste de la guerre mécanisée se doit d’avoir lu. Il s’agit d’un témoignage brut, écrit moins de dix ans après la fin de la guerre, par un soldat ayant vécu les événements.

 

Carius est un antihéros, un patriote malingre et maladif, qui se retrouve projeté à la tête d’une compagnie de Tiger dans la plus épique des campagnes militaires : la guerre à l’Est, l’ostfront. Rien ne le prédisposait à cela et il raconte avec honnêteté ses forces et ses faiblesses, ses doutes et ses certitudes. Les anecdotes pullulent et on apprend beaucoup sur le Tiger, les combats de chars, les conditions de vie à bord et au front, l’état d’esprit du landser de 1941 à 1945. Carius ne nous épargne rien, il ne se glorifie pas et évite la narration mélodramatique. Il ne cache pas non plus une certaine admiration pour la ténacité de son ennemi soviétique.

 

Des Tigres dans la boue établit une ambiance fascinante, un climat particulier avec le lecteur ; on est placé en tourelle, comme un témoin privilégié, et on comprend que ce n’est pas tant le char qui gagne le combat, que l’homme qui est aux commandes. C’est sur les épaules de l’équipage que repose le succès. Des Tigres dans la boue est un livre prenant et précieux, un classique qu’on ne lâche plus une fois qu’on l’a entamé.

 

- Couverture souple

- 230 pages (environ)

- Format 23 x 15 cm

- Cahier photo comprenant des clichés de la collection privée Carius,et des croquis de l’auteur

 

22,80 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

La mort rouge Les mémoires de guerre de Lioudmila Pavlitchenko

 

Le 22 juin 1941, alors que la Wehrmacht s’élance à l’assaut de l’Union soviétique, culbutant les défenses russes sur un front large de 3 000 kilomètres, à Odessa, dans le sud de l’Ukraine, la jeune Lioudmila, alors étudiante en histoire, décide d’abandonner les bancs de l'université pour s'engager dans l'Armée rouge.
Dans ses mémoires inédites en langue française, Lioudmila Pavlichenko décrit ses débuts parfois difficiles dans l’armée, sa formation, son entraînement et surtout ses missions : neutralisations d'officiers, contre-sniping, reconnaissances périlleuses, etc. Les détails foisonnent, le style est alerte, acéré, surtout, rien n’est dissimulé au lecteur de cette lutte terrible entre la « proie » et le « prédateur ». Une fois Odessa tombée aux mains de l’Axe, c'est dans Sébastopol assiégée, la vaste citadelle établie sur les rives de la Mer noire, que Pavlichenko poursuit la lutte, en s'illustrant à nouveau derrière la lunette de son Mosin-Nagant contre les troupes roumaines et allemandes.
Retirée du front en 1942, celle qui est devenue la terreur des soldats de l’Axe en Crimée va être la première citoyenne soviétique à fouler le territoire américain, à l’occasion d'une tournée triomphale en l’honneur de la patrie de Lénine. Ce texte constitue une pièce essentielle pour comprendre les conditions de combat des soldats russes, mais aussi le fonctionnement de la propagande de Staline – et la lucidité de certains soldats à ce sujet, bien loin des clichés habituels.

Une immersion terrifiante parmi ces légendaires soldats de l’ombre, dans un monde fait d’une infinie patience, d’une immense discrétion, d’une froide précision et d'une minutieuse réflexion. Un monde où la différence entre la vie et la mort se joue à quelques millimètres, à une respiration, à simple reflexe.
- Catégorie : Mémoires de guerre (traduites en français de l’anglais)
- Pagination : 250 pages environ
- Format : 15 x 23 cm
- Cahier photos et illustration.
 

22,80 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

Bleu comme l'acier. Les chasseurs embarqués de l'US NAVY dans le pacifique

 

Quant en septembre 1945 la capitulation japonaise est signée en baie de Tokyo, les effectifs de la chasse embarquée américaine ont été multipliés par plus de cinquante en l’espace de quatre ans ! Relégués sur leurs minuscules porte-avions d'escorte, les F4F Wildcat, entretemps améliorés et rebaptisés FM-2, figurent toujours sur les registres de la Navy. Mais cette dernière a néanmoins largement pourvu à son remplacement par deux modèles d'exception, entrés successivement en service actif en 1943 : le F4U Corsair de Vought et le F6F Hellcat de Grumman, des machines robustes, puissantes et endurantes. Plus rapides, mieux armées et beaucoup plus polyvalentes que le F4F, elles poseront un problème insurmontable à une aviation japonaise déjà malmenée à Midway et à Guadalcanal par le modeste « tonnelet » de Grumman.
De la mer de Corail au Mont Suribachi, ce sont quatre années de combats aériens qui sont ici retracées à travers l'histoire des trois principaux appareils qui ont équipé la chasse embarquée américaine dans le Pacifique. Aux côtés de John Thach et Marrion Carl, on verra comment le F4F s'est opposé en 1942-1943 à la déferlante nippone, avant qu'elle ne soit graduellement refoulée puis définitivement endiguée par l'action conjuguée des F4U et des F6F piloté par des hommes fascinants tels que Gregory « Pappy » Boyington ou Dave McCampbell.
Ensemble, ces machines ont formé le tranchant « bleu acier » d'une arme aérienne mortelle pour ses adversaires, les soldats, marins et aviateurs servant sous la bannière du Soleil Levant.
- Catégorie : Beau livre / album
- Pagination : 220 pages environ
- Format : 21 x 28,5cm
- Couverture : cartonnée, vernis brillant
- Illustrations : nombreuses photographies d’archive, environ 60 profils, illustrations en 3D, infographies en 3D (détails du F4U Corsair, une quinzaine de vues, éclatés, cockpit), cartes.

37,91 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

OTTO KRETSCHMER

 

Un travail de recherche minutieux mené par Lawrence Paterson, l’un des plus brillants historiens militaires britanniques du moment, spécialiste de la guerre sous-marine et membre du groupe de recherche du musée de la Royal Navy de Gosport.

Embarquez pour l’Atlantique nord avec l’as des U-Boote, et traquez les convois alliés !

Avec 47 navires coulés pour un total de 274 333 t et cinq vapeurs endommagés en à peine vingt mois, Otto Kretschmer s’impose comme le « roi du tonnage » des sous-mariniers allemands, l’as des as de la U-Bootwaffe ; un titre qu’il conservera jusqu’à la fin de la guerre.

 

Cette biographie (enfin accessible en français) s’établit comme un travail définitif quant à la vie et la carrière du Kaleunt du U99. S’attachant à percer les mystères et les énigmes du caractère taciturne d’Otto Kretschmer, l’auteur présente son enfance et sa jeunesse, son séjour en Grande-Bretagne (important pour sa carrière de sous-marinier) et ses premiers pas d’officier de marine.

Le récit fait ensuite la part belle à la bataille de l’Atlantique : toutes les patrouilles de guerre à bord du U23 (Typ II) puis du célèbre U99 (Typ VII) sont détaillées et illustrées de nombreuses anecdotes et de témoignages, puisés auprès de sources allemandes et alliées, ainsi que d’échanges épistolaires avec Otto « le silencieux » lui-même, certains de ses subordonnés et camarades, et ses adversaires.

Membre du club très sélect des « as de Lorient » avec Günther Prien et Joachim Schepke, Kretschmer n’est pas seulement un commandant de U-Boot appliqué, perfectionniste et terriblement doué pour traquer ses ennemis, mais il est aussi un tacticien innovant, qui va développer d’audacieuses méthodes pour s’infiltrer dans les convois, en trompant la vigilance des escorteurs, attaquant de nuit et en surface !

Bien évidemment, le travail de recherche de Lawrence Paterson s’attarde aussi sur les relations du Prussien avec ses supérieurs, le régime nazi et la propagande de guerre, ainsi que ses années de captivité, notamment ses activités controversées dans les camps de prisonniers britanniques et canadiens, où Kretschmer n’aura jamais vraiment capitulé face à l’ennemi !

Ce livre surclasse de très loin la célèbre biographie de Terence Robertson « The Golden Horseshoe » (publiée en anglais en 1955), en parvenant à apporter aux lecteurs de nouveaux détails et de nouvelles informations, proposant ainsi une « photographie vivante » de la vie à bord des U-Boote à travers la carrière brillante d’Otto Kretschmer !

 

 

Catégorie : Biographie (traduite en français de l’anglais)

Pagination : 280 pages (environ)

Format : 15 x 23 cm

Deux cahiers photos (plus de 50 clichés), infographies en 3D du sous-marin U99 et cartes tirées du journal de guerre d’Otto Kretschmer

Ouvrage en précommande (livraison début janvier 2021)

25,65 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

Achtung Panzer !

 

Achtung Panzer théorise la pensée innovante du Blitzkrieg, la guerre-éclair rendue possible par le tandem chars-avions, qui repose sur l’effet de surprise, la rapidité de la manœuvre et la brutalité de l’assaut. C’est un manuel illustré de cas concrets et d’enseignements tirés de la Première Guerre mondiale et de l’entre-deux-guerres.

Paru à l’orée de la Seconde Guerre mondiale, le livre d’Heinz Guderian expose les avantages de l’emploi des chars et des véhicules blindés dans la guerre de mouvement, établissant une doctrine d’usage en synthétisant les travaux de nombreux penseurs, pour beaucoup étrangers. L’auteur y livre le meilleur moyen, selon lui, de crever les lignes ennemies et de venir à bout des résistances.

Mais qui sait que ce livre, souvent présenté – à tort ou à raison – comme une sorte de « bible » tactique et doctrinale, résulte en réalité d’une commande imposée à Guderian par son supérieur, le général Oswald Lutz ? Et qui connaît les véritables raisons de sa parution et le contexte dans lequel il a été rédigé ? Peu ou pas de lecteurs francophones, qui attendaient une version en français depuis la parution de l’original à Stuttgart, en 1937 !

Plus de quatre-vingts après sa publication, ce sera bientôt chose faîte.

Nous mettons un point final à la traduction des 212 pages d’Achtung Panzer que nous serons en mesure de vous proposer en février 2021. Établie depuis la version originale, notre traduction sera agrémentée d’une introduction rappelant le parcours d’Heinz Guderian et le cadre général dans lequel il a écrit ce livre. L’ouvrage sera massivement illustré de photos organisées en cahiers, ainsi que de cartes.

Ne manquez pas cet objet historique, ce témoin du passé, accessible pour la première fois en français et qui vous permettra de comprendre en détail ce que fut le Blitzkrieg !

Le prix proposé est un tarif de précommande, susceptible de varier lors de la mise sous presse du livre. Réservez dès à présent votre exemplaire, et soyez parmi les premiers à découvrir la richesse de la pense militaire de Guderian en français.

23,75 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

Panzer Kommandeur

 

Hans von Luck (1911-1997) peut se targuer d’avoir eu un parcours militaire impressionnant !

Ce fils d’une vieille famille prussienne rejoint la Reichswehr avant de rallier la 2. Leichte-Division, qui deviendra ensuite la célèbre 7. Panzer-Division. C’est avec cette division qu’il participe à la campagne de Pologne en 1939 puis à celle de France en mai 1940, où il est placé à la tête du bataillon de reconnaissance par Rommel. Il est ainsi en pointe de la chevauchée mécanisée de la « division fantôme », passant par la baie de Somme, la Normandie puis filant vers le sud : c’est von Luck qui recueillera la reddition de Bordeaux.

Après un temps, l’officier participe à l’opération « Barbarossa », combattant à Minsk, mais aussi à Smolensk, toujours en pointe de la 7. Panzer-Division. Reste que l’échec allemand devant Moscou et la rigueur de l’hiver sonnent la fin de sa carrière sur l’Ostfront. Au début du mois de décembre 1941, il mène un combat d’arrière-garde désespéré, dans des conditions dantesques, pour couvrir le repli des débris de sa division, jusqu’à ce qu’il reçoive un ordre inattendu : rentrer en Allemagne pour servir… en Afrique du Nord !

Après avoir été décoré le 2 janvier 1942, von Luck apprend en effet qu’Erwin Rommel, qui a repris en main les troupes de l’Axe en Libye, le veut à ses côtés. Arrivé sur place, von Luck est placé aux commandes de l’Aufklärungs-Abteilung 3 de la 21. Panzer-Division, devenant ainsi les yeux de Rommel sur le terrain ; notre homme va ainsi combattre avec le « Renard du désert » tout au long de la campagne de l’Afrika-Korps, jusqu’au coup d’arrêt d’El-Alamein ; il ne sera évacué de justesse qu’au début de l’année 1943.

Après quelques mois comme instructeur, von Luck retrouve la 21. Panzer-Division – reconstituée après sa destruction en Afrique du Nord – en Normandie, où il commande le Grenadier-Regiment 125. Il combat autour de Caen, échappant de peu à la capture dans la poche de Falaise. Nommé Oberst, il prend la tête des survivants de la 21. Panzer-Division en France et combat en Alsace, notamment pendant l’opération « Nordwind », puis à l’Est contre les Soviétiques, avant d’être fait prisonnier lors des combats pour la poche de Halbe.

Un témoignage immersif et essentiel pour comprendre les opérations des Panzer-Divisionen sur tous les fronts !

30,40 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1