Note : les frais de port sont compris pour les éditions Caraktères et Overlord press.


Aviation


LA FABULEUSE ÉPOPÉE DES TIGRES VOLANTS

Les Flying Tigers sont légendaires. Pourtant, leur véritable histoire est mal connue du public et les rumeurs les plus invraisemblables circulent à leur sujet, particulièrement en Europe. En 1967, âgé de seulement huit ans, l’auteur se prend de passion pour ces aviateurs, leurs exploits, leurs machines, leurs combats. Il ne cesse alors de se documenter sur le sujet, et l’ambition de leur consacrer un ouvrage détaillé et complet ne le quitte plus. Invité aux retrouvailles annuelles de l’American Volunteer Group en 1987, il a l’honneur de pouvoir interviewer plusieurs anciens pilotes. Au fil de sa vie, Luc Vangansbeke a patiemment rassemblé ouvrages spécialisés, témoignages et autres documents concernant les « Tigres volants » ainsi que leur patron, le général Claire Lee Chennault. Des échanges épistolaires avec des spécialistes américains de l’unité le conduisent sans cesse à approfondir ses recherches. Aujourd’hui, Luc Vangansbeke a terminé son travail. Avec cette oeuvre, il nous livre un ouvrage riche et précis, reprenant un à un les parcours de toutes les grandes unités de combat et compagnies aériennes ayant porté le nom de Flying Tigers, ou à avoir volé sous l’insigne du tigre ailé. La lecture de ce livre – l’œuvre d’une vie – vous révèlera que les « Tigres volants » ne se limitaient pas à quelques Curtiss P-40 ornés d’une gueule de requin, pilotés par une bande d’aventuriers et de mercenaires, parmi lesquels Gregory « Pappy » Boyington.

24,90 €

23,66 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

MITSUBISHI A6M REI-SEN ZÉRO

Quand le 26 novembre 1941 les six porte-avions de la Kidō Butai quittent secrètement la rade d’Hito-Kappu dans les îles Kouriles et mettent le cap sur Pearl Harbor ils embarquent environ 380 appareils : bombardiers en piqué, bombardiers – torpilleurs et chasseurs. Tous dans leur catégorie représentent ce qui se fait alors de mieux en termes d’appareils de combat monomoteurs. Les chasseurs sont du type Mitsubishi A6M2 Reisen ou Zéro, les premiers sont entrés en service depuis à peine plus d’un an. Alors que va débuter la Guerre du Pacifique s’ouvre pour le Zéro une période certes courte (à peine quelques mois) mais, au cours de laquelle il va se forger une légende dont peu d’avions peuvent se targuer d’avoir bénéficié dans l’histoire de l’aéronautique.

C’est à la description de cet appareil quasi mythique que va s’attacher cet ouvrage qui constitue un premier opus ; un second sera consacré à sa riche carrière opérationnelle.

33,16 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

Les projets de jets de combat du III. Reich

Suite à de nombreuses demandes de nos lecteurs, nous avons décidé de rééditer, sous forme de livre, l’Aérojournal hors-série numéro 3, fascicule victime de son succès et épuisé depuis plusieurs années, consacré aux projets de jets de combat allemands qui auraient dû voir le jour si la guerre avait continué un an de plus. Il ne s’agit toutefois pas d’une simple réédition puisqu’une bonne partie des textes ont été remis au goût du jour en fonction des nouvelles informations disponibles. Par ailleurs, de nouveaux plans et profils en couleurs vont venir illustrer le texte toujours aussi précis de Monsieur Jean-Claude Mermet. Sont ainsi analysés, entre autres, les ultimes versions du Messerschmitt Me 262 ou du Heinkel He 162, mais aussi des propositions plus exotiques comme le Skoda-Kauba P. 14-01 censément capable d’atteindre les 1 000 km/h. Tous ces jets ayant pour vocation de combattre les P-51 Mustang, les B-17 Flying Fortress, les Supermarine Spitfire et autres Lavotchkine La-7 afin d’acquérir la supériorité aérienne au-dessus du III. Reich en 1946.

33,16 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1


MI-24 HIND : LE CHAR VOLANT

Entré en service en 1969, le Mi-24 (nom de code « Hind » pour l’OTAN) fait partie du club très fermé des hélicoptères d’attaque entrés dans la légende. Conçu pour être l’équivalent volant d’un véhicule de combat d’infanterie, le Mil Mi-24 dispose d’un armement inégalé : canon gatling à 4 fûts de 12,7 mm, quatre paniers à roquette de 57 mm ainsi que quatre missiles antichars AT-6 ou AT-2.

C’est surtout un hélicoptère aussi taillé pour l’export : robuste et bon marché, ce matériel est envoyé dans de nombreux pays alignés avec le bloc soviétique durant la Guerre froide.

Ainsi, c’est sous les cocardes éthiopiennes que le Mi-24 connaît son baptême du feu lors de la guerre de l’Ogaden (1977-1978) contre la Somalie ; il continuera ensuite sa carrière au Viêtnam contre les Khmers rouges mais surtout lors de l’invasion de l’Afghanistan par les Soviétiques.

Toujours en service dans de nombreuses forces aériennes et revenu sur le devant de la scène lors de la guerre en Ukraine, le Hind et ses diverses versions méritaient bien un ouvrage !

34,90 €

33,16 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

LE MESSERSCHMITT BF 109 T.1

 

Construit à près de 33.675 exemplaires, le Messerschmitt Bf 109 demeure encore aujourd'hui source de fascination, tant pour les passionnés d'aviation que les férus d'histoire militaire contemporaine. Cet appareil symbolise autant la puissance et la supériorité de la Luftwaffe durant les premières années de guerre, que la férocité des combats aériens durant la Bataille d'Angleterre.

Après des années de patientes et minutieuses recherches dans les archives des firmes Messerschmitt et Daimler-Benz, avec le concours de spécialistes reconnus et de passionnés anonymes, Jean-Claude Mermet et Christian-Jacques Ehrengardt ont conçu cette monographie tel un guide technique destiné à faciliter l'identification des différentes versions du célèbre chasseur de la Luftwaffe.

Les auteurs témoignent à travers près de 200 pages, largement illustrées de plans et profils couleurs signés Jean-Marie Guillou, ainsi que d'une iconographie riche et bien souvent inédite, de la puissance et la complexité de cet avion de légende.

 

42,70 €

  • malheureusement en rupture de stock ou épuisé

LE MESSERSCHMITT BF 109 TOME 2

Notre livre sur le Messerschmitt Bf 109 abordait l’avion sous un angle majoritairement technique avec quelques précisions relatant des faits opérationnels marquants. C’était sans compter sur la curiosité légitime des lecteurs qui, par leur retour, réclamaient plus de détails encore, touchant à l’identification de toutes les versions de cet avion mythique, à ses peintures de guerre, donc à ses schémas de camouflage selon les périodes d’emploi sur les différents fronts.

Ces demandes sont satisfaites dans ce second volume et nous en avons profité pour consacrer un chapitre entier à la difficulté très sous-estimée de l’interprétation des photos en noir et blanc afin d’essayer d’en déduire des couleurs...

Un autre chapitre est également consacré à tous les sous-traitants qui ont soit produit les pièces et accessoires nécessaires à la fabrication d’avions entiers et opérationnels, soit qui les ont produits entièrement, soit qui les ont réparés ou modifiés. Les versions de reconnaissance, souvent oubliées, sont énumérées avec les appareils photographiques ayant pu les équiper.

44,90 €

42,70 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1


Encyclopédie des avions de chasse allemands 1939-1945

 

Dans la série de ses encyclopédies des avions de la Seconde Guerre mondiale, Caraktère s’attaque cette fois aux chasseurs de la Luftwaffe sous la plume de l’historien Chris Goss. Avec une trentaine d’appareils au sommaire, dont évidemment les incontournables Fw 190, Bf 109 et Bf 110, ce livre aborde l’ensemble des chasseurs à hélice et à réaction allemands en service entre 1933 et 1945, y compris les plus confidentiels comme les Arado Ar 197, Heinkel He 100, Gotha Ho 229...

47,41 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

CAMOUFLAGES ET MARQUES DE LA LUFTWAFFE

On ne présente plus Jean-Claude Mermet dont la précision des travaux sur la Luftwaffe est reconnue dans le monde entier. Dans la lignée de ce que Christian-Jacques Ehrengardt avait commis sur l’Armée de l’Air, il livre une anthologie sur les camouflages et marques de la Luftwaffe de sa création – et même de ses débuts clandestins (aviation civile ou unités envoyées en URSS) – jusqu’à son effondrement final en mai 1945. Évolution des schémas de camouflage depuis la Légion Condor jusqu’aux Ersatz de la fin de guerre, explication des numérotations réglementaires jusqu’au sein de la Staffel par modèles (monomoteurs de chasse et multimoteurs de bombardement), des codes attribués par type d’unités, taille et position des Balkenkreuz et des marques nationales, liste des insignes, tout, absolument tout, est passé au crible par l’auteur qui s’est appuyé sur des milliers de documents d’archives rassemblés durant ses décennies de recherche pour vous proposer cette étude sans équivalent jusqu’ici. Agrémenté de centaines de photos et de dizaines de profils couleur, mais aussi de croquis d’époque, cet ouvrage s’avère indispensable à tout passionné de l’aviation et de la Luftwaffe !

44,90 €

42,66 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1


ENCYCLOPÉDIE DES AVIONS DE BOMBARDEMENT DE LA LUFTWAFFE

Après le succès de son premier volume dédié aux chasseurs allemands de la Seconde Guerre mondiale, l’historien de l’aéronautique Chris Goss publie chez Caraktère ce nouvel ouvrage encyclopédique consacré aux bombardiers de la Luftwaffe. Si les appareils clés de la Blitzkrieg (Dornier Do 17, Heinkel He 111, Junkers Ju 88) figurent en bonne place de ce travail documenté, l’auteur fait le tour exhaustif de la question en abordant, sous forme d’historiques, appuyés par des photos, des profils et des plans, des avions tels que les jets Arado Ar 234 Blitz et Junkers Ju 287, le biplan embarqué sur porte-avions Fieseler Fi 167, les bombardiers lourds Heinkel He 177 et He 274, le bombardier en piqué à réaction Henschel Hs 132, mais aussi les tout premiers bombardiers de l’aviation allemande renaissante des années 1930, comme les Dornier Do 11, Do 13 et Do 23, voire le Ju 52 utilisé en Espagne dans ce rôle.

44,90 €

42,66 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

Encyclopédie des avions de chasse français 1939-1942

 

 

Cette encyclopédie consacrée aux avions de chasse français de la période 1939‑42 brosse un vaste panorama de l’état de santé de notre industrie aéronautique à la veille d’un cataclysme sans précédent dans l’histoire de notre pays.

À l’exception des avions relégués aux tâches subalternes avant septembre 1939 et des chasseurs livrés par les Alliés après novembre 1942, Christian-Jacques Ehrengardt s’est livré à une étude référence abordant tous les appareils utilisés par les unités de première ligne de l’armée de l’Air et de l’Aéronautique navale pendant la période considérée.

Même les prototypes ayant effectué leur premier vol avant le 25 juin 1940, et qui auraient ainsi pu entrer en service si les événements n’en avaient pas décidé autrement sont traités. Chacun de ces 22 chasseurs français fait l’objet d’un historique détaillé couvrant la totalité de sa carrière depuis sa conception jusqu’au retrait du dernier exemplaire existant, y compris dans les forces aériennes étrangères. 

Ce travail minutieux de 168 pages écrit par le créateur d’Aérojournal réunit environ 180 photos, une douzaine de plans cinq vues et une cinquantaine de profils en couleur signés Jean-Marie Guillou.

Un ouvrage qui fera date, et se révélera indispensable à tout passionné d’aviation, ou plus largement, de la Seconde Guerre mondiale !

 

37,91 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

ENCYCLOPÉDIE DES BOMBARDIERS FRANÇAIS 1939-1942

Dans la droite ligne des deux ouvrages de référence que sont « l’Encyclopédie des avions de chasse français » et « Camouflages et marques de l'Aviation Française », les éditions Caraktère ont le plaisir de vous annoncer la sortie d’un troisième tome consacré aux appareils tricolores de bombardement et de reconnaissance.

Un ouvrage luxueux, fruit d’un travail minutieux, illustré de nombreuses photographies inédites qui vous permettra d’être incollable dans un domaine méconnu. Les Amiot 143, Bloch 200 et autres Farman 223 n’auront plus de secret pour vous grâce à des textes synthétiques, et didactiques, mêlant technique et histoire. Une étude de référence abordant tous les appareils utilisés dans des missions de la dernière chance, et parfois suicides, visant à stopper le rouleau compresseur allemand en mai 1940.

Un recueil qui fera date, et se révélera indispensable à tout passionné d'aviation, ou plus largement, de la Seconde Guerre mondiale !

 

49,90 €

47,41 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1


ENCYCLOPÉDIE DES AVIONS DE CHASSE ITALIENS 1939-1945

 

Souvent mal connus et sous-estimés, les chasseurs italiens ayant combattu lors de la Seconde Guerre mondiale n’ont pas démérité. C’est oublier que l’industrie aéronautique italienne est une des premières du monde dans l’entre-deux-guerres et que les productions de ses grands noms comme Fiat ou Caproni s’exportent avec succès. Très présents en Amérique du Sud, les chasseurs de fabrication italienne y sont unanimement appréciés pour leur robustesse et leur fiabilité… ressenti qui ne se démentira pas avec les premiers combats en Europe. Le célèbre CR 42, adoré pour sa maniabilité, sera de tous les combats malgré sa qualité de biplan ; la gamme des Macchi, aux courbes si élégantes, se couvrira de gloire lors des combats en Afrique du Nord puis en Italie. Sans oublier les appareils de Reggiane, plus ou moins appréciés en Italie mais un véritable succès d’export (les Britanniques commanderont, en janvier 1940, 300 exemplaires avant que le contrat ne soit cassé), qui affichent des caractéristiques techniques n’ayant rien à envier à leurs homologues alliés et allemands. L’ouvrage fera un détour par les forces aériennes de la république de Salo (ANR), ultime sursaut de Mussolini, et son emploi d’excellents appareils comme le G.55 Centauro. Rehaussée de photographies inédites et de nombreux profils couleurs, voici l’encyclopédie indispensable pour enfin (re)découvrir et connaître les chasseurs italiens du second conflit mondial !

47,41 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

Bell UH-1 Huey sur tous les fronts

Rendu célèbre par les films Apocalypse Now, Platoon ou We Were Soldiers, le Huey est le véritable cheval de bataille de l’US Army au cours de la Guerre froide. Fruit d’un programme de recherche du milieu des années 1950 pour un hélicoptère plus lourd et plus robuste que ceux jusque-là alignés par l’US Army, c’est au début de la décennie 1960 que les premiers exemplaires entrent en service aux États-Unis. Cet hélicoptère, d’abord destiné aux évacuations médicales, s’avère en fait si robuste que Washington décide de l’adapter en plusieurs versions, pendant que l’USMC et l’US Air Force décident à leur tour de commander des exemplaires de l’appareil fabriqué par Bell. Mais c’est pendant la guerre du Viêtnam que le « Huey » connaîtra son baptême du feu… et entrera dans la légende. Tour à tour hélicoptère de transport, d’évacuation sanitaire, d’attaque au sol (avec ses paniers à roquettes) ou de soutien (avec les mitrailleuses M60 en sabord) le « Huey » ressortira de la Guerre du Viêtnam auréolé d’une gloire certaine et sera exporté dans plus de dix pays sous une trentaine de versions différentes.

Les éditions Caraktère vous proposent l’ouvrage de référence sur cet hélicoptère mythique, illustré par de nombreuses vues 3D, des photographies inédites et des profils de qualité réalisés par Luca Canossa

33,16 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

Wehrmacht 46 T.2

Beaucoup de choses ont été dites sur les « armes miracles », aussi visionnaires pour certaines que fantaisistes pour d’autres, étudiées ou mises en oeuvre en 1944-45 par l’Allemagne nazie pour tenter de renverser le cours de la guerre.
À travers la multitude de matériels développés dans l’urgence par les centres de recherches allemands pour ses diérentes branches, il est possible de dresser le portrait qui aurait été celui de la Wehrmacht si la Seconde Guerre mondiale s’était prolongée de plusieurs mois en Europe.
 
Ce travail, auquel s’est livrée la rédaction des Éditions Caraktère, ne met pas seulement en évidence les dizaines d’armements, d’équipements et de matériels, dont certains peu connus, mis au point pour la Heer, la Luftwaffe, la Kriegsmarine et la Waffen-SS, mais il s’efforce aussi de présenter leur genèse, leurs doctrines d’emploi et les unités qui les auraient utilisés au combat.
 
Pour la suite de cette étude inédite en France, ce second tome, consacré à la Kriegsmarine, à la Luftwaffe, à la Waffen-SS et aux armes de destruction massive, réunit pas moins de 200 photos, ainsi que des schémas tactiques, une centaine de vues de navires, profils d’avions et plans de sous-marins, des illustrations 3D du bombardier orbital Sänger Silbervogel, de même que des silhouettes de soldats présentant les tenues de combat et équipements individuels à l’étude en 1945.

42,70 €

  • malheureusement en rupture de stock ou épuisé


Stukas ! Les bombardiers en piqué de la Luftwaffe

Le son terrifiant de ses sirènes (les fameuses « Trompettes de Jéricho »), la parfaite coordination de ses attaques avec les Panzer, la précision mortelle de ses frappes sont indissociables des premiers succès de la Blitzkrieg en 1939 et 1940, avant que la bataille d’Angleterre ne révèle ses limites : le Junkers Ju 87 Stuka est incontestablement l’une des grandes stars de la propagande nazie durant ces années de fastes victoires. Relancé par l’invasion des Balkans puis de l’URSS, le Ju 87 connaît une seconde vie en tant que chasseur de chars sur le front de l’Est sous l’égide du célèbre as Hans-Ulrich Rudel, mais il est définitivement supplanté par le Fw 190 en 1944. Grand spécialiste de l’aviation d’attaque au sol de la Seconde Guerre mondiale, Herbert Léonard revient sur le parcours de cet avion d’exception qu’est le Stuka ainsi que sur l’ensemble des bombardiers en piqué étudiés par la Luftwaffe durant la guerre jusqu’en 1945, y compris les projets n’ayant pas dépassé le stade de la planche à dessin.

47,41 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

F4U CORSAIR La terreur du Pacifique

En quelque 120 pages, l’expert aéronautique Alex Euphrosine fait le tour de l’histoire du plus célèbre chasseur américain de la Seconde Guerre mondiale ! Il vous explique en détail la genèse de l’avion, sa conception et ses essais en vol avant de présenter chacune des nombreuses versions produites pendant et après le conflit pour les États-Unis comme pour d’autres nations (dont la France). L’emploi opérationnel du Corsair fait enfin l’objet d’une étude d’autant plus approfondie que cet appareil a servi aussi bien pour assurer la supériorité aérienne que pour faire de l’appui-feu au sol, que ce soit depuis les terrains des îlots coralliens du Pacifique que depuis le pont d’envol des porte-avions britanniques, américains ou français.

Alex Euphrosine propose ici un texte précis, concis et fouillé, admirablement illustré par des photos d’époque, mais aussi des profils couleurs et deux modèles en 3D (Corsair Birdcage et verrière « bulle »).

34,90 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

Avro LANCASTER Le bombardier de la RAF

La star des bombardiers britanniques fait l’objet d’une étude exhaustive divisée en six grands chapitres allant de ses origines à ses opérations. Vous saurez tout sur son développement, ses différentes versions, son armement, et ses faits d’armes, que ce soit les raids au-dessus de l’Allemagne, l’action des Dambusters contre les barrages de la Ruhr, ou la destruction du Tirpitz.

Outre les classiques cartes, profils et schémas tactiques, l’illustration fait la part belle à de nombreuses photographies d’époque ainsi qu’à deux modèles 3D de l’avion dans ses versions Standard et Dambuster, avec d’exceptionnelles vues intérieures modélisées par le talentueux graphiste Piotr Forkasiewicz.

33,16 €

  • malheureusement en rupture de stock ou épuisé


Marine


Bismarck le géant de l'Atlantique

Après deux hors-séries LOS! consacrés au cuirassé Bismarck et rapidement épuisés, Patrick Toussaint propose une étude de référence sur ce fleuron de la Kriegsmarine.

L’auteur s’est appuyé sur une iconographie rare et une documentation exceptionnelle, rassemblée au cours de plus de 40 années de recherche, pour cette monographie de qualité qui fera date dans l’édition française.

La carrière du Bismarck est détaillée de sa conception à sa fin tragique, et Patrick Toussaint explique tous les aspects techniques nécessaires à la bonne compréhension des opérations et des combats.

Ayant collecté les témoignages des rares rescapés, il livre ici une histoire vivante des derniers instants du géant allemand. Les aspects techniques ne sont pas oubliés avec des annexes bien fournies, de nombreuses vues 3D (dont quelques-unes illustrant les entrailles du monstre) et des cartes tactiques jalonnant le propos.

52,20 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

U-BOOT TYP VII Toutes les versions du U-Boot le plus redouté de l’Atlantique

 Nouvelle édition +16 pages !

 

 

Le submersible d’attaque Typ VII est certainement le sous-marin le plus célèbre du second conflit mondial. Construit à des centaines d’exemplaires, commandé par des As aux succès retentissants, le Typ VII a bien gagné son surnom de « cheval de bataille de la U-Bootwaffe » en Atlantique. Pourtant, on ignore souvent que, s’il a bien été conçu avant-guerre comme un bâtiment intermédiaire aux performances équilibré, le modèle d’origine a rapidement laissé place durant les hostilités à toute une succession de versions améliorées. Car face aux escorteurs et aux avions, le Typ VII a dû s’adapter pour survivre. Plus rapide, mieux armé, apte aux grandes profondeurs, plus moderne et simple à produire en masse, il vu ses plans, ses dimensions et ses performances grandement évoluer entre 1935 et 1944, avec pas moins de six variantes construites et de trois autres mises à l’étude mais finalement abandonnées.
Dans ce nouvel ouvrage écrit par Xavier Tracol, toutes ces versions font l’objet d’une présentation claire et concise, expliquant pourquoi et comment elles ont été conçues. Chacune est accompagnée de fiches techniques précises, des photos d’époque et de vues 3D soigneusement sélectionnées pour coller au propos.

 

Ce livre permettra ainsi au lecteur de comprendre ce qui différencie un Typ VIIC d’un Typ VIIC/41, pourquoi il n’y a jamais eu de Typ VIIE alors qu’il a existé un Typ VIIF, ou quel armement particulier embarque le Typ VIID. Une référence pour tous les passionnés de sous-marins !

 

 

 

33,16 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

WALTER U-BOOTE, TYP XXI & TYP XXIII

 

Après un premier volume consacré au Typ VII, les éditions Caraktère consacre le deuxième opus de cette collection aux U-Boote de la dernière chance !
 
L’auteur commence par passer en revue les différents bâtiments équipés de la fameuse turbine « Walter » avant d’étudier les deux modèles les plus emblématiques de la fin du second conflit mondial que sont les Elektroboote Typ XXI et Typ XXIII. Sont présentées en détails les versions réellement produites mais aussi tous les projets rivaux entre 1943 et 1945 (Typ XXIB, C, D, E, T, V, Typ XXII, XIII, etc.). Une quatrième partie porte sur les nombreux autres projets inaboutis prévus pour remplacer les Elektroboote (Typ XXX, XXXI, etc.). Enfin, un dernier chapitre vient détailler les armements envisagés ou réellement mis en service.

Dans ce nouvel ouvrage écrit par Xavier Tracol, tous ces U-Boote font l’objet d’une présentation claire et concise, expliquant pourquoi et comment ils ont été conçus, et avec quel équipement. Le tout est accompagné de fiches techniques précises, de plans, de photos d’époque et/ou de vues 3D soigneusement sélectionnées pour coller au propos. Une référence pour tous les passionnés de sous-marins !

 

 

28,41 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1


U-BOOT TYP IX Toutes les versions des submersibles océaniques de la U-Bootwaffe

 

Après un volume consacré au Typ VII, puis un autre aux U-Boote de la dernière chance (Typ XXI et Typ XXIII), les éditions Caraktère vous propose de passer en revue les différentes versions du grand Typ IX conçu pour frapper fort et loin.

Sont tout d’abord présentées en détails les origines techniques du Typ IX, puis son ascendant direct, le méconnu Typ IA. Les versions successives du U-Boot océanique (Typ IXA, B, C, C/40, D1 et D2) font chacune l’objet d’un chapitre, ainsi que les différents kiosques mis au point au cours de la guerre. Enfin, un dernier chapitre vient détailler les systèmes d’arme du submersible (artillerie et torpilles).

Toutes les versions du Typ IX font l’objet d’une présentation claire et concise, expliquant pourquoi et comment elles ont été conçues, et avec quel équipement. Le tout est accompagné de fiches techniques précises, de plans, de photos d’époque et/ou de vues 3D soigneusement sélectionnées pour coller au propos. Une référence pour tous les passionnés de sous-marins !

 

28,41 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

LES SOUS-MARINS DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE

 

Entre 1939 et 1945, quelque 2 500 submersibles ont patrouillé dans toutes les mers du globe. Erminio Bagnasco, éminent spécialiste italien de l’arme sous-marine, a recensé et détaillé toutes les classes de submersibles engagés au combat par les huit grandes puissances navales de l’époque (Allemagne, France, Italie, Grande-Bretagne, Japon, États-Unis, Pays-Bas et URSS) ainsi que par l’ensemble des « petites » nations ayant pris part au conflit (Pologne, Grèce, Norvège, Roumanie, etc.). Son ouvrage, véritable succès d’édition en Italie et au Royaume-Uni, est maintenant édité en langue française !


En 2013, nos hors-séries LOS! n°2 et 3 en avait déjà repris le contenu. Tous deux étant devenus rapidement indisponibles, nous avons décidé de proposer, sous forme de livre, une version corrigée, augmentée et dont l’iconographie a été entièrement revue, avec beaucoup plus de photos qu’à l’origine.


Aujourd’hui, les éditions Caraktère sont fières de vous proposer un tel ouvrage de référence. Types, classes et variantes sont en effet détaillés avec clarté et concision, et illustrés par une très grande variété de photographies de grande qualité, dont certaines inédites, ainsi que par une centaine de plans schématiques (profils des bâtiments, vues de haut, coupes, etc.). Cet ouvrage d’environ 280 pages conviendra autant à l’amateur confirmé qu’au néophyte souhaitant en savoir plus sur un sujet maintes fois traité mais jamais de manière si complète.

 

47,41 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1


Les engins des K-verbänd

En avril 1944, à la suite de l’échec des U-Boote en Atlantique, la Kriegsmarine fait feu de tout bois pour endiguer les menaces de débarquements alliés en Europe. Entre autres mesures défensives, elle crée un commandement spécial rassemblant des flottilles de petites unités de combat côtier. Ces formations sont dénommées Kleinkampf-Verbände, ou KVerbände, et sont équipées de trois grands types de matériels : des torpilles humaines, des sous-marins de poche et des canots explosifs.

Ce nouvel ouvrage de Xavier Tracol fait le point sur toutes les versions de ces engins conçus, construits et envoyés au combat par l’Allemagne avant la fin de la guerre : Neger, Marder, Biber, Molch, Linse...

Très complet, cet ouvrage fait une présentation technique de chaque engin, explique les aléas de sa production et en détaille les opérations et combats. De nombreuses photos d’époque et quatre modèles en 3D viennent illustrer le propos. Une suite devrait voir le jour l’an prochain ; elle s’attachera à tous les engins esquissés et projetés par les K-Verbände à la fin du conflit (Manta, Tornado, etc.) mais qui n’ont finalement jamais été mis en œuvre.

33,16 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

TORPEDO LOS! Les U-boote dans la Bataille de l'Atlantique Tome 1 : 1939-1941

 

De 1939 à 1941, l’arme sous-marine allemande s’impose comme l’une des menaces les plus dangereuses pour les Alliés, leur effort de guerre et leur trafic maritime. Constituée de submersibles modernes et bien conçus, aux équipages surentraînés et motivés, la U-Bootwaffe va mener une guerre au tonnage sans merci en Atlantique. Fin 1941, alors que tout porte à croire que les États-Unis vont bientôt entrer en guerre, les Britanniques commencent seulement à relever la tête après avoir subi des pertes catastrophiques contre les « Loups gris » que l’amiral Dönitz continue d’envoyer en meutes contre leurs convois.
Xavier Tracol, secrétaire de rédaction du magazine LOS!, revient sur cet affrontement démentiel en détaillant ses différents aspects politico-économiques, technologiques, stratégiques et tactiques. Il donne ainsi à lire une vue d’ensemble de la campagne navale la plus longue de la Seconde Guerre mondiale, la Bataille de l’Atlantique.
Cet ouvrage est centré sur l’évolution de l’arme sous-marine allemande entre 1939 et 1941, une époque durant laquelle elle accumule les succès mais où pointent déjà les raisons de ses futurs échecs. L’auteur commence par retracer sa participation à la Grande Guerre puis sa renaissance clandestine au cours des années 1920 et 1930. Il n’oublie pas d’expliquer en détails, dans des dossiers spécifiques, comment étaient formés les équipages, comment les sous-marins étaient aménagés, comment se déroulait la vie à bord, ou encore quel rôle a eu la célèbre machine Enigma dans la Bataille de l’Atlantique. Un second volume portant sur la période 1942-1945 est d’ores-et-déjà en préparation.
Cartes, profils (U-Boote et avions), photos d’époque et schémas techniques viennent illustrer ce texte riche, sans oublier les infographies 3D des principaux modèles de submersibles en service à cette époque du conflit.

 

42,70 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

TORPEDO LOS! Les U-boote dans la Bataille de l'Atlantique Tome 2 : 1942-1945

À partir de décembre 1941, l’arme sous-marine allemande voit son champ d’action en Atlantique s’étendre jusqu’aux côtes américaines. La guerre des convois prend une nouvelle ampleur, jusqu’à embraser bientôt aussi l’Arctique et l’océan Indien.

Au printemps 1943, l’innovation technologique et la puissance industrielle américaines, associées au décodage de la machine Enigma par les Britanniques, mettent peu à peu un terme à l’impunité des « Loups gris » au cœur de l’océan. Alors que les pertes en U-Boote augmentent de façon catastrophique, l’amiral Dönitz fait reposer ses derniers espoirs de succès sur de nouveaux modèles de sous-marins technologiquement très évolués, ainsi que sur des unités commandos dotées de torpilles humaines et de sous-marins de poche.

Xavier Tracol, secrétaire de rédaction du magazine LOS!, revient sur cet affrontement démentiel en détaillant ses différents aspects politico-économiques, technologiques, stratégiques et tactiques. Il donne ainsi à lire une vue d’ensemble de la campagne navale la plus longue de la Seconde Guerre mondiale, la Bataille de l’Atlantique.

42,70 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1


Les grandes batailles navales et aéronavales de la guerre du Pacifique

 

Les combats de rencontre dans le Slot aux grands engagements transhorizon entre porte-avions, de l’attaque de l’aéronavale japonaise sur Hawaii le 7 décembre 1941 à la destruction du croiseur lourd Haguro par la 26th Destroyer Flotilla britannique dans le détroit de Malacca le 16 mai 1945, la guerre du Pacifique est un enchaînement complexe de batailles plus ou moins connues qui rythment un conflit de 44 mois.

Avec ce nouvel ouvrage de Pascal Colombier, l’auteur de La classe Yamato paru en 2017, les éditions Caraktère proposent au néophyte comme au spécialiste de revenir sur l’ensemble des principales batailles navales et aéronavales de la Guerre du Pacifique et d’en expliquer les causes, les conséquences ainsi que les évolutions qui les ont marquées. Les trente engagements sont traités dans l’ordre chronologique, et sont tous accompagnés de cartes et de photos.

L’ouvrage essentiel pour comprendre l’ampleur de la guerre navale en Asie-Pacifique !

 

42,70 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

Les grandes batailles navales et aéronavales de la guerre en Méditerranée

De l’opération « Vado » en juin 1940 aux mémorables batailles de convois de l’année 1942, de la guerre des codes aux opérations clandestines des hommes-grenouilles italiens, en passant par le raid de Tarente, la guerre sous-marine et les grands affrontements de cuirassés et de croiseurs jusqu’en 1943, la guerre navale en Méditerranée est un enchaînement ininterrompu d’engagements plus ou moins connus. C’est sur ce front vaste et mouvant, s’étendant de Gibraltar à l’Égypte, que se croisent Français, Italiens, Allemands et Britanniques, à bord de bâtiments de ligne ou de simples destroyers, de submersibles ou de porte-avions, de « torpilles humaines » ou de bombardiers.

Deux spécialistes réputés, l’Italien Enrico Cernuschi et le Français David Zambon se sont attelés à cet ouvrage sans équivalent afin de retracer l’histoire navale complexe de la guerre en Méditerranée : en plus de 200 pages, ils passent en revue toutes les batailles, donnent les points de vue de chaque belligérant, trient le vrai du faux et expliquent les tactiques employées, les armes et matériels utilisées, les choix politiques, économiques et stratégiques. Ce livre ravira le passionné de par sa profusion de photos d’époque souvent inédites, de cartes des affrontements et de profils d’avions.

LA future référence incontournable sur le sujet !

42,66 €

  • malheureusement en rupture de stock ou épuisé


PLAN Z LE FANTASME NAVAL ALLEMAND

 

Trop souvent résumé à un improbable programme de construction navale édicté par Hitler, le Plan Z a pourtant des origines antérieures au III. Reich et connaîtra bien des évolutions stratégiques et techniques avant que le dictateur nazi ne s’y intéresse vraiment. Toujours est-il que le Plan Z va structurer la Kriegsmarine au cours des années 1930, lui donnant les forces et les faiblesses qui seront les siennes à l’orée du second conflit mondial. Pourquoi l’Allemagne s’est-elle engagée dans un programme si ambitieux et dispendieux ? Comment, avec quels moyens humains, industriels et techniques ? Et dans quel but, au profit de quelle stratégie navale ? À quoi devait ressembler la flotte du Plan Z et qu’est-ce qui a finalement pu être réalisé ?

Dans cet ouvrage passionnant, Pascal Colombier répond à toutes ces questions, proposant enfin en langue française une histoire exhaustive et accessible à tous. La première partie s’intéresse au contexte et aux différents facteurs qui ont poussé les Allemands à développer ce programme. La deuxième étudie l’évolution des nombreux choix techniques et stratégiques qu’un tel plan imposa. Enfin, une dernière partie détaille l’ensemble des classes de bâtiments envisagés : cuirassé Type H, croiseurs Type O, M et P, porte-avions, U-Boote, etc.

L’ensemble est richement illustré de photographies d’époque et de nombreuses plans et vues 3D des navires prévus les plus emblématiques de l’irréalisable Plan Z.

47,41 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

Les 10 plus grandes batailles navales de l'histoire : de Salamine au Golfe de Leyte

De Salamine à la bataille du golfe de Leyte en passant Lépante, Trafalgar ou encore la bataille de Tsushima, Pascal Francqueville revient dans cet ouvrage sur les dix plus grandes batailles navales de l’Histoire. Chacune d’entre elles est replacée dans son contexte historique, puis décrite dans le détail. Les grands noms de la bataille et une présentation précise des forces engagées de part et d’autre complètent chaque partie.

La volonté de l’auteur est de mettre au cœur de chacune de ces batailles navales l’homme, qu’il soit le commandant en chef, le simple matelot ou le soldat sur le pont. Pilote de chasseur embarqué sur les porte-avions américains lors de la guerre du Pacifique, canonnier sur un vaisseau britannique durant de la bataille de Trafalgar, ou encore rameur au cours d’une bataille antique : c’est cet aspect peu connu des batailles navales qui est ici mis en avant, offrant un tableau vivant, « à hauteur d’homme », des plus grandes confrontations maritimes de l’histoire.

 

42,66 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1


SCHNELLBOOTE Toutes les versions des vedettes lance-torpilles de la Kriegsmarine

L’Allemagne possède dans sa flotte des vedettes rapides depuis 1917, mais c’est surtout au cours de la Seconde Guerre mondiale que la Kriegsmarine va mettre cette poussière navale à contribution. Ayant fait développer durant l’entre-deux-guerres plusieurs versions modernes de vedettes lance-torpilles, elle entre dans le conflit avec un atout certain pour la « petite guerre » côtière, mais le nombre d’unités disponibles est alors très réduit. Au cours du conflit, les Schellboote, ou S-Boote, deviendront des bâtiments plus fiables, mieux armés, mieux protégés et conduits par des équipages aguerris.

 

Retrouvez tous les modèles de S-Boote dans cet ouvrage de Christophe Moriceau qui en détaille les différentes versions, qu’elles aient été opérationnelles au cours de la guerre ou seulement tracées sur la planche à dessin des ingénieurs. Vous saurez tout sur leurs origines, leur développement, leur construction, leurs différences techniques et leur armement. Plusieurs modèles 3D et de nombreuses photos d’époque accompagnent un texte clair et concis qui conviendra à tous les passionnés.

33,16 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

LES CROISEURS RUSSES DE LA CLASSE SLAVA

Le 14 avril dernier, le croiseur lance-missiles russe Moskva est coulé en mer Noire par des missiles R-360 Neptune ukrainiens tirés depuis la côte. C’est alors le plus grand navire de guerre coulé au combat depuis la Seconde Guerre mondiale, puisque dépassant en effet de peu, en déplacement comme en longueur, le General Belgrano argentin torpillé au cours de la guerre des Malouines. Navire amiral de la Flotte de la mer Noire, le Moskva appartenait à la classe Slava, ou Projet 1164 Atlant, conçue du temps de l’URSS pour emporter d’imposants missiles antinavires avec comme principale mission de couler les porte-avions américains. Sur les sept unités prévues, quatre seront lancées après maints déboires et retards, et seulement trois entreront en service. Actuellement, deux unités modernisées sont toujours en activité.

Pour présenter la classe Slava, ses spécificités techniques et son histoire, Benjamin Gravisse est à la manœuvre. Animateur du blog redsamovar.com, c’est un expert des équipements militaires soviétiques et russes. L’ouvrage sera richement illustré de photos d’époque et de vues 3D.

34,90 €

33,16 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

COLLECTION 3D Warships H-39 & H-44

En 1937, la Kriegsmarine ordonne l’étude d’un nouveau cuirassé, le Schlachtschiff H (« navire de combat » H) appelé à devenir le bâtiment phare du Plan Z, et le digne héritier des deux célèbres cuirassés de la classe Bismarck. Le design du Schlachtschiff H connaîtra cinq évolutions principales mais la version initiale H-39 est la seule qui ait connu un début de réalisation. Les autres versions culmineront avec le H-44 et seront le fruit des réflexions purement théoriques après la mise en sommeil du Plan Z en 1939.

Avec Schlachtschiff H-39 / H-44, les éditions Caraktère proposent le premier volume d’une nouvelle collection de publications dédiées exclusivement à la 3D, pour le plus grand bonheur des maquettistes, illustrateurs et collectionneurs du monde entier. Un texte concis de Pascal Colombier, auteur du livre Plan Z, le fantasme naval allemand, introduit en quelques pages ce grand booklet (format magazine) intégralement consacré à des vues 3D légendées des cuirassés allemands H-39, H-44 et H-44 version 1944. Une mine d’informations visuelles sur les hypothétiques descendants des Scharnhorst, Gneisenau, Bismarck et Tirpitz !

24,90 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1


LA CLASSE YAMATO

Au Panthéon des navires de combat, les cuirassés Yamato et Musashi, ainsi que le porte-avions Shinano, occupent une place à part. De par leur puissance, leurs dimensions et leur allure générale, bien peu d’autres bâtiments suscitent autant d’intérêt ou de fascination. Dédiés au combat de surface, conçus pour dominer tous les cuirassés existants ou à venir, les trois Yamato avaient vocation à renverser l’équilibre des forces dans le Pacifique.

L’amiral Yamamoto considérait lui-même ces géants des mers comme « le sommet de la folie », et leur courte carrière opérationnelle illustre effectivement à quel point leur destin fut une tragédie.

Les Éditions Caraktère sont très fières de vous proposer un ouvrage complet sur la classe Yamato.

Spécialiste du sujet, l’auteur retrace, à travers trois grandes parties, la conception, les caractéristiques techniques et la carrière des unités de cette classe mythique. Il présente, détaille et explique les origines des trois bâtiments, le défi que fut leur construction, leurs particularités, leurs atouts et leurs défauts.

 Pour illustrer cette véritable « bible », nous avons sélectionné des dizaines de photos d’époque, des cartes couleur, de nombreux plans filaires détaillant les équipements embarqués et une cinquantaine de vues 3D exceptionnelles des deux cuirassés et du porte-avions.

 Avec cette nouvelle référence en langue française, vous saurez tout sur

les Yamato, Musahi et Shinano !

54,90 €

52,16 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

Les croiseurs russes à propulsion nucléaire de la classe KIROV

Après un premier ouvrage sur les croiseurs russes de la classe Slava paru au printemps, Benjamin Gravisse, animateur du blog redsamovar.com et expert reconnu des équipements militaires soviétiques et russes, s’attèle à « encore plus gros » ! Durant la Guerre froide, les croiseurs de la classe Kirov (ou Projet 1144) faisaient partie des plus grands et des plus puissants bâtiments de surface en service de par le monde et étaient destinés à affronter les porte-avions de l’OTAN. Seuls quatre de ces monstres d’acier à la silhouette aisément reconnaissable furent construits avant l’effondrement de l’URSS, et deux exemplaires sont encore actuellement en service (dont un en chantier de modernisation). Dans cet ouvrage d’environ 110 pages, Benjamin Gravisse dresse un panorama complet du développement de la classe Kirov, avant d’en présenter tous les équipements techniques et les armements, puis de détailler l’histoire opérationnelle de chaque unité. Ce livre souple est richement illustré de photos et de plans ainsi que de vues 3D du Kirov (renommé Amiral Ouchakov en 1992) dans sa configuration de 1980.

34,90 €

33,16 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

Terrestre


1940 : LES RAISONS D'UN ÉCHEC

Dire que la campagne de mai-juin 1940 a fait couler beaucoup d’encre est un euphémisme : rarement un événement de l’Histoire de France aura tant marqué notre pays. On peut comptabiliser plusieurs raisons à cela : tout d’abord, l’Armée française, sortie grande gagnante du premier conflit mondial, a dû déposer les armes après à peine deux mois de combat. Enfin, l’invasion est venue de l’Allemagne, ce pays vaincu deux décennies plus tôt et dont toute la classe politique française a choisi d’ignorer le retour en puissance au milieu des années 1930. Cet ouvrage du spécialiste Max Schiavon ne s’attardera pas sur les causes politiques ou diplomatiques de la défaite, mais va passer en revue grâce à d’innombrables sources d’époque les forces et faiblesses d’une Armée française pas toujours prête pour la guerre moderne. Arme par arme, l’auteur s’attache à évaluer leur efficacité à travers un bilan parfois dur, mais toujours juste – car le but de cet ouvrage est d’enfin offrir au lecteur une vue d’ensemble de l’Armée française lors de ces terribles mois de mai-juin 1940... Tout en brisant les poncifs habituels qui ont fait florès dans les décennies suivant la fin du second conflit mondial.

Un livre qui fera date et qui prouve que même près de 80 ans plus tard, la campagne de France n’a toujours pas livré tous ses secrets !

29,90 €

28,41 €

  • disponible
  • 2 à 7 jours de délai de livraison1

LE III. PANZERKORPS

Créé à l'occasion de l'opération « Fall Blau » à la fin du printemps 1942, le III. Panzerkorps sert jusqu'à la fin de la guerre uniquement sur le front de l'Est et devient l'un des fers de lance de la quasi-totalité de toutes les grandes opérations offensives ou défensives menées par la Wehrmacht. Tout au long de son parcours, il va regrouper différentes Panzer-Divisionen, mais aussi des unités de l'Axe, comme la 2. rumänische Gebirgs-Division. Cette formation s’illustre des steppes du Caucase en 1942 aux plaines de Koursk et de Kharkov en 1943 en passant par la poche de Tcherkassy en février 1944 ou lors de sa brillante défense de Debrecen à l'automne de la même année. En mars 1945, elle est encore alignée au moment de l'ultime offensive allemande en Hongrie. Au travers de ses engagements, le III. Panzerkorps reste comme l'une des unités emblématiques de la Wehrmacht, et son nom est associé à celui qui fut très longtemps son chef : le General der Panzertruppe Hermann Breith. 

Ce beau livre se propose de revenir sur le parcours exceptionnel d'une des plus grandes formations mécanisées allemandes du conflit.

44,90 €

42,66 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

LA BATAILLE DE MARIOUPOL 25 FÉVRIER - 20 MAI 2022

A la suite de l'invasion de l’Ukraine par les forces russes le 24 février 2022, Marioupol passe très vite sous le feu de l’artillerie russe et séparatiste. Défendue par des unités territoriales, de l’infanterie de marine et par les soldats du bataillon «Azov», la ville va s’inscrire dans l’une des plus dures batailles du conflit. Cet ouvrage propose un récit du déroulé illustré par des cartes de situation de cet affrontement hautement symbolique et qui a marqué les observateurs par sa durée et son intensité.

13,90 €

13,21 €

  • malheureusement en rupture de stock ou épuisé

Le Guide du Landser

Le Landser de 1939 est l’héritier direct de celui de 1918 et la Heer (armée de terre) plonge ses racines, ses traditions et ses spécificités uniformologiques dans celles des armées impériales des siècles passées : les Gebirgsjäger sont les descendants des troupes de montagnes autrichiennes, les tankistes ceux des hussards prussiens ; on retrouve les Litzen des troupes de Frédéric II sur les pattes de cols des soldats de la Heer, etc.

Même les Waffen-SS, dont les chefs apprécient peu le conservatisme de l’armée, s’approprieront ses traditions militaires, en donnant à certaines de leurs unités le nom d’un reître, d’un lansquenet ou d’une dynastie allemande. Connaître ces détails permet de « lire » une photographie d’époque : reconnaitre une unité, une tenue, une arme ou une décoration, peut servir à dater un cliché, savoir où il a été pris, comprendre ce qu’il représente.
 
Avec cet ouvrage, nous avons voulu aider l’amateur en lui proposant un guide du Landser aussi exhaustif et clair que possible. Une première partie décrypte l’uniforme du soldat allemand et celui du Waffen-SS en vulgarisant la symbolique des tenues, les grades, les coiffes, les camouflages, l’équipement individuel et toutes les exceptions qui correspondent bien souvent à des traditions militaires. Une deuxième partie répertorie les principales décorations reçues et portées par les soldats de la Heer. Enfin une dernière partie détaille l’armement du Landser, du Lüger P08 au Panzerfaust, en passant par la Tellermine ou encore les MG-42 et autres Schmeisser et Mauser.
 
L’équipe de Caraktère s’est mobilisée pour vous apporter une infographie de qualité, des photographies inédites, des textes de qualité ainsi que des silhouettes de fantassins. L’ensemble constitue une somme de connaissances expliquées et illustrées aussi bien pour l’amateur que pour le néophyte.

42,70 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1


L'ARMÉE ROUGE - TOME 1 - 1918 - 1943 De la naissance à Stalingrad

La victoire soviétique à Stalingrad, malgré les pertes, consacre le début de la mue de l’Armée Rouge. Portée par des généraux ambitieux (et un Staline omnipotent), cette dernière change peu à peu de visage, n’offrant presque plus aucun point commun avec celle de l’été 1941. Malgré la résistance des Allemands, les Soviétiques progressent vers le cœur même du III. Reich, mettant en application leur tactique de la bataille en profondeur.

L’Armée Rouge renaissante est aussi celle des affrontements massifs, comme à Koursk, ou des offensives majeures, comme « Bagration », avec un front allant de la Mer noire à la Baltique. C’est même une Armée Rouge totalement nouvelle qui arrive aux portes de Berlin au printemps 1945, ultime outil au service de l’URSS qui inquiète même les Alliés occidentaux…

42,70 €

  • malheureusement en rupture de stock ou épuisé

L'ARMÉE ROUGE - TOME 2 - 1943 - 1945 Le zénith

 

La victoire soviétique à Stalingrad, malgré les pertes, consacre le début de la mue de l’Armée Rouge. Portée par des généraux ambitieux (et un Staline omnipotent), cette dernière change peu à peu de visage, n’offrant presque plus aucun point commun avec celle de l’été 1941. Malgré la résistance des Allemands, les Soviétiques progressent vers le cœur même du III. Reich, mettant en application leur tactique de la bataille en profondeur.

L’Armée Rouge renaissante est aussi celle des affrontements massifs, comme à Koursk, ou des offensives majeures, comme « Bagration », avec un front allant de la Mer noire à la Baltique. C’est même une Armée Rouge totalement nouvelle qui arrive aux portes de Berlin au printemps 1945, ultime outil au service de l’URSS qui inquiète même les Alliés occidentaux…

42,70 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1


LES COMMANDOS DU REICH Tome 1 : le règne des "Brandebourgeois"

 

Quelque peu éclipsés par leurs homologues britanniques entrés dans la légende durant la Seconde Guerre mondiale, les commandos allemands de l’Abwehr ont pourtant écrit une épopée tout aussi mémorable. Les fameux « Brandebourgeois », choisis pour leur pratique parfaite des langues étrangères et surentraînés pour s’infiltrer dans les lignes de l’ennemi vêtus de son uniforme et s’en débarrasser au moment de passer à l’action, ont indéniablement contribué au succès des offensives du Blitzkrieg de 1939 à 1942.
Indispensables lors du franchissement de la Meuse et de la conquête du carrefour stratégique de Saint-Vith le 10 mai 1940, en première ligne lors des préparatifs de l’invasion de la Grande-Bretagne et de celle de Gibraltar, se faisant passer pour une équipe de football afin de protéger les puits de pétrole roumains des sabotages britanniques, tournant les défenses de l’ANZAC sur le mont Olympe et dans les Thermopyles, venant en aide aux guérillas balte et tchétchène lors des offensives contre l’Union soviétique, exécutant des explorations au-delà du Sahara et des raids commandos en Tunisie, les « Brandebourgeois » sont partout. Ils sont de toutes les victoires de la Wehrmacht.
Victimes de leurs succès, les compagnies du régiment « Brandenburg » tombent peu à peu sous la coupe des unités de combat régulières auxquelles elles sont rattachées et dont les commandants profitent de l’éloignement du front pour mettre la main sur les commandos et s’en servir comme infanterie d’élite. Désirant mettre fin à cette dérive, l’état-major de la Wehrmacht décide de prendre les « Brandebourgeois » directement sous son contrôle et d’exploiter leur profonde connaissance de la guérilla pour les utiliser dans la lutte anti-partisans. Les « Brandebourgeois » sont dès lors supplantés par d’autres forces spéciales : celles de la Waffen-SS, dirigées par un certain Otto Skorzeny…

 

C’est jusqu’à cette époque charnière de la mi-1943 que ce premier volume consacré aux commandos de la Wehrmacht lève le voile à travers un texte passionnant illustré de nombreuses photos inédites et d’une demi-douzaine de silhouettes de commandos. Un livre tout simplement indispensable !

 

42,70 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

ACHTUNG TIGER ! T.1

Géniteur d’une famille de blindés de légende, le Panzer VI Tiger est associé à toutes les campagnes militaires de la Wehrmacht durant la seconde moitié de la guerre. Pas moins de dix Abteilungen de la Heer et trois de la Waffen-SS en seront équipées, que ce soit dans la version Tiger I ou Tiger II. Il faut ajouter à cela les trois bataillons de chasseurs de chars lourds dotés de Jagdpanzer Elefant et Jagdtiger, engins découlant respectivement du concurrent malheureux du Tiger I pour le premier et du Tiger II pour le second.
 
Sur tous les fronts (Tunisie, Italie, Normandie, Ardennes, Leningrad, Ukraine, Pologne, Reich…), les équipages de « fauves » vont faire des ravages dans les rangs alliés à coups de 8,8cm et produiront les plus grands as de la Panzerwaffe : Wittmann, Carius, Knispel, Wendorff, Schroif, Bolter, Egger, pour ne citer qu’eux.

Le Tiger et sa glorieuse lignée méritaient donc bien une étude à part entière. Grâce à ces deux volumes présentant en détail les quatre blindés lourds précités et narrant l’historique de chacune de leurs unités, Caraktère vous propose enfin les ouvrages de référence sur le sujet en langue française !

42,70 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

ACHTUNG TIGER ! T.2

 

 

Géniteur d’une famille de blindés de légende, le Panzer VI Tiger est associé à toutes les campagnes militaires de la Wehrmacht durant la seconde moitié de la guerre. Pas moins de dix Abteilungen de la Heer et trois de la Waffen-SS en seront équipées, que ce soit dans la version Tiger I ou Tiger II. Il faut ajouter à cela les trois bataillons de chasseurs de chars lourds dotés de Jagdpanzer Elefant et Jagdtiger, engins découlant respectivement du concurrent malheureux du Tiger I pour le premier et du Tiger II pour le second.

 

Sur tous les fronts (Tunisie, Italie, Normandie, Ardennes, Leningrad, Ukraine, Pologne, Reich…), les équipages de « fauves » vont faire des ravages dans les rangs alliés à coups de 8,8cm et produiront les plus grands as de la Panzerwaffe : Wittmann, Carius, Knispel, Wendorff, Schroif, Bolter, Egger, pour ne citer qu’eux.


Le Tiger et sa glorieuse lignée méritaient donc bien une étude à part entière. Grâce à ces deux volumes présentant en détail les quatre blindés lourds précités et narrant l’historique de chacune de leurs unités, Caraktère vous propose enfin les ouvrages de référence sur le sujet en langue française !

42,70 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1


L'artillerie antichar allemande durant la seconde guerre mondiale

Le 15 septembre 1916, les premiers chars d’assaut britanniques montent à l’assaut des lignes ennemies, la nouveauté de la menace contraint l’Armée allemande à concevoir, dans l’urgence, armes et munitions capables de s’y opposer. Au printemps 1918, commence la distribution du Tank-Gewehr, fusil antichar au calibre de 13 mm, tandis qu’à la veille de l’Armistice, sont mis en service les premiers canons antichars, 3,7cm Tankabwerkanone, mais sans avoir eu le temps d’achever la mise au point des munitions idoines.

Dans l’entre-deux-guerres, l’emploi de l’arme blindée s’impose dans tous les états-majors; en parallèle, l’arsenal antichar s’adapte aux améliorations apportées aux chars, qui, désormais, bénéficient, entre autres, de blindages de meilleure qualité, plus épais et mieux profilés. Le fusil antichar n’est alors plus qu’une arme d’appoint utilisée contre les véhicules faiblement blindés, tandis que l’emploi du canon tracté se généralise, mais son nécessaire usage en première ligne exige une arme discrète et aisément manoeuvrable par ses servants.

Le 1er septembre 1939, le canon antichar de 3,7cm en service dans la Heer pèse moins de 450 kg et ses projectiles percent 30 mm de blindage à 500 mètres. Au printemps 1940, cette pièce affiche ses limites face aux chars de l’Armée française. S’enclenche, dès lors, une course, qui, chaque année, voit la mise en service d’un nouveau calibre, 5cm en 1941, 7,5cm en 1942, 8,8cm en 1943, avec, certes, un accroissement constant des performances, mais également une augmentation de poids incessante.

En 1944, les dix tonnes du projet d’une pièce de 12,8cm remettent en cause la raison d’être du canon antichar tracté. Qui dit pièces tractées, implique l’existence d’un important parc de véhicules dédiés, surtout quand a été mis sur pied un corps spécialisé, celui des Panzerjäger, censé être motorisé. Or, avant même d’entrer en guerre, le parc automobile de l’Armée allemande est, déjà, largement hétéroclite. Ses premiers succès, à l’Ouest et à l’Est, lui offrent un heureux et large appoint, aussi bien en tracteurs de prise, qu’en pièces antichars capturées, tout en complexifiant d’autant la gestion des approvisionnements en munitions et rechanges.

42,66 €

  • nombre d'articles limité
  • 10 à 30 jours de délai de livraison ou souscription1

L'artillerie de campagne de la Wehrmacht durant la seconde guerre mondiale

Le 1er janvier 1921, pour se conformer aux clauses du traité de Versailles, la Reichswehr ne dispose plus que de 204 pièces de 7,7 cm et 84 obusiers de 10,5 cm.
À l’exception de cette maigre dotation, tout le parc d’artillerie de la Deutsche Armee existant au 11 novembre 1918 est saisi ou ferraillé. De surcroît, tout développement de nouveaux matériels est proscrit, et pour lui éviter toute tentation, son parc de machines-outils spécialisées est réduit à la portion congrue et mis sous la surveillance de commissions d’inspection particulièrement pointilleuses.
À cette date, l’Allemagne n’existe plus en tant que puissance militaire.

 

Le 1er septembre 1939, à l’ouverture des hostilités avec la Pologne, la Wehrmacht aligne près de 11 000 pièces de campagne regroupées dans 122 régiments d’artillerie. La rigueur des clauses imposées en 1919 a au moins eu deux avantages : l’Allemagne n’a pas eu à entretenir, durant l’entre-deux-guerres, une pléthore de pièces vieillissantes, comme la France ou la Grande-Bretagne, et elle a pu ainsi se constituer un parc d’artillerie moderne, à un détail près et non des moindres… un manque récurrent de tracteurs dédiés qui la contraindra à utiliser, pour l’essentiel, la traction animale jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale !

 

Loïc Charpentier, auteur bien connu des éditions Caraktère, nous livre le fruit de plusieurs années de recherches sur la Feldartillerie de 1939-1945 dans ce livre de 180 pages qui se propose de décrire chaque pièce utilisée par la Wehrmacht durant la Seconde Guerre mondiale. Analysés sous toutes leurs coutures à travers un historique reconstitué au moyen des archives, tous les obusiers, canons de campagne, pièces de montagne et mortiers lourds mis en service par les Allemands sont abordés avec une fiche technique détaillée, un profil couleur, et de nombreuses photos ainsi que des plans. Canons de prise, différentes munitions utilisées, doctrine d’emploi, organisation des formations de combat de la batterie à la division, tracteurs semi-chenillés, unités logistiques gravitant autour de la Feldartillerie sont autant de sujets traités de façon exhaustive par l’auteur ! Un livre tout simplement indispensable, grâce auquel vous saurez absolument tout sur l’Artillerie de campagne de la Wehrmacht.

 

42,70 €

  • malheureusement en rupture de stock ou épuisé


Vie et mort sur le front de l'Est Photographies couleurs de la Seconde Guerre mondiale

Les combats sur l’Ostfront ont été amplement documentés par les agences de presse des différents belligérants, chacun envoyant ses correspondants de guerre réaliser des séries de clichés au front. Mais c’est oublier que ces photos, de facto aseptisées et sélectionnées, ne brossent qu’un tableau partiel de la situation. Le Landser dispose alors aussi d’un appareil photo dans ses bagages, et les clichés pris par les soldats montrent une autre réalité du champ de bataille et de la guerre à l’Est. Dans cet ouvrage, Anthony Tucker-Jones présente des centaines de clichés couleurs d’époque inédits réalisés par les soldats allemands tout au long du conflit, montrant leur vie quotidienne mais aussi tous les aspects de la guerre. Panzer, Luftwaffe, lignes de front, mais aussi vie à l’arrière : cet ouvrage fera découvrir au lecteur la guerre sur l’Ostfront comme il ne l’a jamais vue !

42,66 €

  • malheureusement en rupture de stock ou épuisé

Wehrmacht 46 T.1

Ayant lancé des recherches sur d'innombrables « armes miracles », aussi visionnaires pour certaines d'entre elles que fantaisistes pour d'autres, la Wehrmacht de la fin de la guerre a fait l'objet de bien des fantasmes, pour ne pas parler de délires !
Quel aurait pu être le véritable visage des forces armées allemandes si la guerre s'était prolongée d'une ou plusieurs années en Europe ? C'est la question à laquelle ce premier tome de notre étude s'efforce de répondre en abordant les matériels et les doctrines d'emploi de la Heer et de la Panzerwaffe (arme commune à plusieurs branches de la Wehrmacht) les plus réalistes et crédibles : des textes expliquant la genèse des machines et des armements ainsi que l'utilisation tactique qui aurait pu en être faite, une centaine de profils de véhicules et d'armes rarement vus, des silhouettes de soldats présentant des tenues de combat inédites (une demi-douzaine), près de 200 photos, des schémas tactiques et des ordres de bataille constituent le cour de ce livre de 164 pages.

42,70 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1


Chars en Normandie, été 1944 le choc

Préparée dans le plus grand secret, l’opération « Overlord » est l’une des offensives les plus audacieuses de la Seconde Guerre mondiale : il faut convoyer plusieurs dizaines de milliers de soldats à travers la Manche, les faire traverser les plages défendues par les Allemands et éviter que ces derniers ne bloquent l’offensive. Or, une arme bien particulière prend une importance de plus en plus croissante depuis l’annexion de la Pologne par l’Allemagne nazie : le char de combat. Les opérations en Normandie conforteront la place prépondérante des blindés, qui deviennent le moyen de créer et d’exploiter une percée pour les Alliés, tandis qu’ils sont vus, par le camp d’en face, comme une arme pouvant renverser la situation. À travers de nombreux exemples d’opérations (dont « Bluecoat », « Cobra » ou « Lüttich »), Franck Segrétain revient avec succès sur l’emploi du char pendant la bataille de Normandie, tout en présentant les unités engagées (130. Panzer-Lehr-Division, 2nd Armored Division…) et les généraux impliqués. Ainsi, le char est un outil majeur dans le succès des opérations alliées en Normandie, et son emploi n’est pas uniquement cantonné à des officiers d’exception comme Rose ou Roberts. De leur côté, les Allemands aligneront des Panzer bien souvent supérieurs à leurs adversaires, mais la domination aérienne des Alliés jouera en leur défaveur…

42,65 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

CHARS EN ALLEMAGNE À L'OUEST 1944-1945

Fin août 1944, les forces alliées en Normandie enfoncent le front allemand et enferment les derniers éléments dans la poche de Falaise. Matraquées par les aviations britannique et américaine, les forces allemandes se replient vers les frontières du III. Reich, talonnées par les divisions blindées alliées. La France est libérée au cours de la fin de l’été et au début de l’automne 1944, mais bientôt les Alliés butent sur le Rhin, frontière naturelle. 

Ce livre, après Chars en Normandie, revient sur la campagne d’Allemagne à partir du mois de septembre 1944 pour brosser le portrait de ce «début de la fin» pour les forces allemandes à l’Ouest. De la bataille d’Aix-la-Chapelle à la célèbre prise du pont de Remagen en passant par les combats de la forêt de Hürtgen et les opérations dans la Ruhr, Franck Segrétain revient avec brio sur ces batailles et événements ayant occupé la fin de l’année 1944 et le début de l’année 1945.

44,90 €

42,66 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1


Encylopédie du Panzergrenadier

L’apparition des blindés sur le champ de bataille a profondément modifié le comportement de l’infanterie. Pendant des années, les armées ont tenté de mieux coordonner l’action des fantassins et celle des blindés, mais c’est du côté de l’armée allemande que cette synergie est favorisée. Malgré des balbutiements au début du second conflit mondial, les fantassins allemands apprennent à se coordonner avec les tankistes, pour finalement voir apparaître des Panzergrenadier, l’infanterie mécanisée. Cette encyclopédie reviendra sur l’armement de ce soldat pendant le second conflit mondial, mais aussi sur sa formation et ses tactiques de combat… Le tout sera rehaussé par de nombreux profils couleurs et par des silhouettes dessinées par Angel Pinto.

42,65 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

LES 10 PLUS GRANDES BATAILLES DE CHARS DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE

Deux affrontements mécanisés titanesques ont marqué l’histoire du second conflit mondial : la bataille de Prokhorovka (improprement appelée bataille de Koursk) et les opérations normandes pendant l’été 1944. Pourtant, bien évidemment, ces engagements ne résument pas à eux seuls six ans de guerre mécanisée. Identifier et raconter dix grandes batailles caractéristiques de l’évolution des combats de chars de 1939 à 1945, c’est le fabuleux pari que Mathias André et Pierre Muller ont accepté de relever avec cet ouvrage ; deux plumes expertes servies par une iconographie généreuse pour un livre original !

44,90 €

42,66 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1


Du JS-1 au T-10

En 1942, la mise en service par les Allemands du Panzer VI Ausf. E Tiger rend brutalement obsolète les chars lourds KV, totalement dépassés en termes de puissance de feu. Les Soviétiques entament alors une course à l’armement qui donne naissance au célèbre IS‑2 équipé d’une pièce de 122 mm et à une gamme de puissants canons automoteurs. Mais si cet engin est le plus célèbre représentant de la famille des « Staline », il est très loin d’être le dernier puisqu’à la toute fin du conflit vont être lancés les IS‑3 et IS‑4. Et les chars lourds tiennent une place importante dans l’arsenal soviétique, car durant toute la Guerre Froide, vont être étudiés de nombreux nouveaux modèles. Si un seul est produit en série, l’IS‑8 rebaptisé T‑10 pour cause de déstalinisation, les multiples concepts imaginés vont parfois aboutir à des prototypes roulants dont certains sortent de l’ordinaire à l’image de l’Objekt 279 et son train de roulement composé de 4 chenilles !

Retrouvez tous ces blindés lourds et leurs versions automotrices dans cet ouvrage richement illustré en photos, plans, profils et vues 3D.

33,16 €

  • disponible
  • 10 à 30 jours de délai de livraison ou souscription1

De l'AMX 13 au Leclerc : Les chars français de la guerre froide

Forts du développement de plusieurs machines de guerre qui ont marqué leur temps, les Ateliers de construction d’Issy-les-Moulineaux ont été l’un des fleurons de l’industrie militaire française. C’est sur eux que va notamment s’appuyer l’Armée française, au sortir de la Seconde Guerre mondiale, pour commencer un ambitieux programme de réarmement. Ainsi va être développé le char léger AMX 13 qui va connaître un incroyable succès, aussi bien sur le territoire national qu’à l’exportation, grâce à son faible coût, sa mobilité et son canon de 75 mm à haute vitesse initiale. Mais la montée en puissance du Pacte de Varsovie impose de mettre au point un Main Battle Tank capable de contrer les T-54/55 soviétiques qui « menacent » de déferler sur l’Europe de l’Ouest. Rapide et affichant une excellente puissance de feu grâce à sa pièce de 105 mm, le char AMX 30 est l’un des symboles du renouveau des armées françaises. Mais ces dernières, durant la Guerre froide, se retrouvent engagées dans une course à l’armement qui donnera naissance au char Leclerc capable, selon ses concepteurs, de théoriquement toucher avec son canon de 120 mm, en une minute, sept cibles mobiles à 3 000 mètres tout en roulant à 50 km/h en tout-terrain. Un engin susceptible de s’opposer aux vagues de T-72 et autres T-80 ! Par ailleurs, la France possède une forte expérience dans le domaine des véhicules de combat à roues, dont l’un des matériels les plus marquants est le char à roues AMX 10RC armé d’un canon de 105 mm qui fit la démonstration de ses capacités durant l’opération « Daguet » en 1991.

33,16 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1


LIBERTÉ ! LE RÔLE DÉCISIF DE LA FRANCE DANS L'INDÉPENDANCE AMÉRICAINE

Le rôle des Français en Amérique du Nord au XVIIIe siècle est largement méconnu. Pourtant, ceux-ci vont occuper une place charnière dans le basculement de ce territoire comme entité politique majeure pour les deux siècles à suivre. En effet, un ancien général britannique, George Washington, va solliciter l’aide de l’ennemi d’hier, la France, pour aider les insurgés américains en lutte contre Londres. Cet ouvrage conte l’histoire de l’importance et de l’apport des volontaires, de la marine royale et du corps expéditionnaire français partis combattre aux côtés des Insurgent. Car si les Français n’avaient pas été là, l’indépendance des États-Unis d’Amérique n’aurait sans doute été qu’un rêve brisé par un empire colonial britannique tout-puissant…

29,90 €

28,41 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

Collection mémoire de guerre


DUELS SOUS LES ÉTOILES Mémoires d'un pilote de la Nachtjagd Wilhelm Johnen

Titulaire de 34 victoires entre 1940 et 1945, le Hauptmann Wilhelm Johnen n’est pas n’importe quel as : il fait partie du cercle très fermé des as de la Nachtjagd, la chasse de nuit allemande. Chargés de défendre l’espace aérien allemand contre les bombardements nocturnes des Alliés – principalement des Britanniques – ces pilotes ont des trajectoires hors du commun, tout d’abord par leur mode de combat très différent de celui de leurs camarades de « jour ». Johnen démarre sa carrière sur Bf 110, devant trouver ses cibles à la seule force de ses yeux (et grâce à l’aide des projecteurs de la Flak) jusqu’à l’introduction de la série de radar Lichtenstein. Ces sorties nocturnes contre des Lancaster, Short Stirling et autres Wellington s’avèrent être une partie de cache-cache mortelle, les pilotes jouant avec la lune, la couverture nuageuse, les piqués serrés

Johnen, lui, participera malgré lui à un des plus grands incidents diplomatiques de la Seconde Guerre mondiale lorsqu’il est contraint d’atterrir en Suisse avec son Bf 110… équipé du radar dernier cri que les Alliés veulent tant découvrir. Ses mémoires, haletantes, racontent avec brio la terrible épopée de la chasse de nuit allemande tout au long du conflit et de l’histoire de ces hommes des deux camps s’affrontant sous la lueur de la lune.

28,41 €

  • malheureusement en rupture de stock ou épuisé

TUEUR DE B-17 Mémoires d'un as aux 33 victoires Heinz Knoke

Heinz Knoke s’engage dès 1939 dans la Luftwaffe, par passion, goût de l’aventure et par devoir. Après une courte période d’instruction, il rejoint la chasse diurne et vole sur Messerschmitt Bf 109. Il participe à la bataille d’Angleterre durant laquelle il affronte les Spitfire, puis à la guerre contre l’URSS, d’abord couronnée de succès. Il escorte des convois dans la mer du Nord, sans panache, mais avec professionnalisme. Dès le début de l’année 1943, il doit faire face avec son escadrille aux raids des B-17 et autres B-24. Il participe alors à l’élaboration de nouvelles techniques de combat, dont le largage de bombes sur les formations ennemies, ou les tirs de roquettes. À bord de son « Gustav », Knoke va tenter de ralentir l’inéluctable. Un récit au jour le jour, qui décrit avec précision la violence des combats aériens menés par un as de la Luftwaffe.

28,41 €

  • malheureusement en rupture de stock ou épuisé


La Guerre du désert Héros et faits d’armes

L’Afrique du Nord : ses dunes, la soif, la chaleur suffocante, ses pistes interminables et ses héros. Car si la guerre du désert, de 1941 à 1943, a marqué les esprits par les grandes batailles de chars qui s’y sont déroulées et les unités spéciales qui y ont participé, il ne faut pas oublier que cette guerre fut également une histoire d’hommes.

Du simple soldat restant stoïquement seul aux commandes de son canon antichar jusqu’au commandant de division donnant ses ordres, ce livre de Benoît Rondeau retrace en 33 portraits la guerre du désert, mais sous le prisme du fait d’armes.

Suivant un déroulement chronologique, l’auteur replace chacun de ceux-ci dans son contexte. Loin d’un défilé de biographies maintes fois vues, le lecteur appréhendera ici les particularités du combat dans le sable d’Afrique du Nord à travers de véritables aventures, odyssées et faits d’armes, où le soldat est au cœur de l’action. Une histoire vivante, laissant la place à tous les belligérants, pour se réapproprier un théâtre d’opérations en le découvrant sous un nouvel angle.

28,41 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

Collection Archives de Guerre

Découvrez sur 128 pages d'incroyables archives photographiques, majoritairement constituées de clichés tirés de collections privées.

C’est ainsi que des dizaines de photos inédites ou rarement vues, parfois organisées en reportages complets, sont réunies dans des monographies consacrées aux divisions blindées d’élite de la Seconde Guerre mondiale. Des livres richement illustrés et agréablement agencés qui vous permettent de suivre, à travers l’image, l’épopée de ces troupes qui ont fait l’Histoire.


LA DIVISION « ARIETE »

La division Ariete est sans conteste l’unité la plus connue de l’Armée royale italienne, le Regio Esercito, ayant combattu durant la Seconde Guerre mondiale. Fer de lance des forces italiennes en Afrique du Nord, son nom demeure associé aux victoires de l’Afrika-Korps et aux batailles qui ont rythmé les opérations en Libye ou en Égypte, de 1941 à 1942.

Elle souffre cependant, à l’image de l’ensemble des troupes italiennes, d’un équipement et d’une logistique lacunaires, qui la placent de facto, qualitativement et quantitativement, dans une situation de nette infériorité face à son allié allemand et à ses adversaires.

Tour à tour critiquée et encensée par Erwin Rommel, la division acquiert progressivement de l’expérience en côtoyant la puissante machine de guerre allemande, et ses nombreuses victoires en font alors une unité d’élite, reconnue de tous.

Spécialiste des forces armées italiennes durant la Seconde Guerre mondiale, David Zambon nous livre, avec ce nouvel ouvrage de la collection « Archives de guerre », une étude approfondie, appuyée par une iconographie inédite, de l’engagement de l’Ariete, de sa formation à son dernier acte de bravoure lors des combats d’El-Alamein.

 

28,41 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1

La 1. SS-Panzer-Division "LSSAH"

Début 1933, Adolf Hitler demande à Josef Dietrich de constituer un service de garde rapprochée chargé de sa protection. Progressivement, cette formation est militarisée, et la « Leibstandarte SS Adolf Hitler » participe à la campagne de Pologne en 1939 et à la conquête de la France, avant d’être engagée dans l’opération « Barbarossa ». Réorganisée en Panzergrenadier-Division en 1942 puis en SS-Panzer-Division, elle affronte durement l’Armée rouge et se distingue régulièrement au combat, comme lors de la bataille de Kharkiv, tout en voyant l’émergence d’as des Panzertruppen, à l’instar de Michael Wittmann, chef de char d’un Tiger. Combattant sur tous les fronts dès 1943, de l’Italie à la France en passant par la Hongrie, ses derniers Panzer se rendent aux Américains le 2 mai 1945, après avoir été défaits par les Soviétiques. Illustré avec des photos inédites et des profils couleurs, ce nouvel opus de la collection « Archives de Guerre » décrit donc le parcours militaire de la « Leibstandarte SS Adolf Hitler » − sans omettre ses crimes de guerre − durant le Second Conflit mondial.

29,90 €

28,41 €

  • disponible
  • 7 à 15 jours de délai de livraison1